AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Tu t'es servi du réglage Pop-corn ? Tu t'es servi du réglage Pop-corn. Il faut jamais se servir du réglage Pop-corn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Heishi
On improvise, on s'adapte, on domine ! Compris, Bitch ?!
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 27/03/2013
Localisation : J'sais pas D8

MessageSujet: Tu t'es servi du réglage Pop-corn ? Tu t'es servi du réglage Pop-corn. Il faut jamais se servir du réglage Pop-corn.   Mer 10 Juil - 11:28





Ton personnage

Nom: HEISHI
Prénom(s): John. Fliqpy. Frederic Henri -_- xDD
Âge: 68 ans. Ou 69. Je sais plus =/ ON VA DIRE ENTRE 25 ET 30
Sexe: Masculin xD
Nationalité: Born in the USA xD

    Règne : Magicien
    Embranchement : Personnel
    Classe : Vie Scolaire
    Ordre : Surveillants.

Fuck Yeah. xD
Pouvoirs :
Maîtrise totale et absolue du feu. Régénération : débitez le en carpaccio, il guérira. Il a le gène pour ça. Après... force sur-surhumaine, sens sur-développés... C'est John et Fliqpy quoi.



Ton puff


Puff Snake
Surnom ... Snake, IRL, Loki, Anya, Billy the Geek, voir même Balalaïka xD

Code du règlement Tu ose me demander un code ?! J'étais déjà là à l'époque où tu te trimbalais en couches culottes, et tu me demande un code ?! Il te faudrait une bonne guerre, ça t'apprendrait à vivre -_-

Âge 4000 ans, et des poussières. Beaucoup de poussières.
Sexe Feminin, mais y'en a qui se goure des fois xD
Comment que t'es arrivé ici ? Je m'baladais, sur l'avenue, le coeur ouvert, à l'inconnu ♫
Et tu penses quoi de KJ ? Je ne pense rien. I AM A ROBOT, IT'S NOT A JOKE.

Tu veux avoir accès à la partie Rps hot ? La partie réservée aux Rps hentaïs.  [X] Oui [] Non , mais je l'ai déjà xD
C'est ton dernier mot ? JEAN PIERRE



Description morale

Ce vétéran de la guerre du Vietnam, psychologiquement instable, brûlera votre maison sans laisser de survivant... et sans le faire exprès. John est un cas grave de stress post-traumatique. Chaque fois qu'il voit ou entend quelque chose qu'il associe à tuer ou qui lui rappelle la guerre (ex: sons forts, les bruits de canon, etc..), il pète les plombs, et c'est à ce moment qu’apparaît Fliqpy. Son exact, ou presque, opposé.

John, la personnalité principale, est aimable, gentil, souriant, triste, social et sympathique, bref, un vrai cœur. Fliqpy est un chieur, un fou, un tueur violent, cruel et sanguinaire, qui se plait à faire souffrir le monde autour de lui autant que lui en a souffert. Parfois, enfin, souvent, les deux se battent, ce qui donne des combats assez... spéciaux. Mais ces derniers temps, les deux semblent avoir trouvé une « entente cordiale », ce qui est, il faut l'avouer, bien plus sain pour la santé de tous. Cependant, vous verrez TOUJOURS Fliqpy en train de tourmenter John. En fait, je ne sais pas vraiment comment décrire leurs caractères, disons simplement qu'ils faut les voir pour les comprendre xD







Description physique

Eh bien, c'est très simple, John et Fliqpy sont pareils. Enfin presque. John comme Fliqpy font 1m98, ce sont d'ailleurs les plus grands de tout le bahut. Tout deux sont musclés, même si sur les images que véhiculent les fangirls ça ne ce voit pas souvent xD Tout deux on les cheveux courts verts et les ongles... courts et verts, mutations oblige x)  Mais John a les yeux verts et de belles dents blanches NORMALES. Alors que Fliqpy, lui, a les yeux ambrés et de belles dents blanches POINTUES. Et une voix plus grave, aussi. Niveau habits, l'un comme l'autre on toujours été vu avec leur uniforme militaire, grosse vestes, pantalon, rangers, tanktop, médailles matricule, béret, la panoplie quoi ; cependant, depuis qu'ils sont ici, les deux portent aussi jeans, blousons noirs, costume noir... Enfin, cela reste très rare. Ne brisons pas le mythe du militaire accablé. Bon, que dire d'autre... Bon, on va chercher hein. Les deux portent des mitaines noires, et n'enlèvent jamais leur béret, sur lequel est d'ailleurs l'insigne de leurs unité. Bon, d'accord, ils l'enlèvent pour dormir et se laver, attendez xD Ah, aussi ! Ils possèdent un immense tatouage tribal sur l'épaule gauche et qui continue sur l'avant-bras. Mais, pour le voir, il faut jouer au... STRIP POKER 8D

… Fangirl -_-
Je ne joue pas, mais je regarde volontiers, est-ce que Tina joue xD ?

Bon, reprenons. Je crois que j'ai tout dis... Hm, vous les verrez souvent avec une cigarette, enfin surtout John, pasque Fliqpy y fait attention à ses poumons xD Enfin, le gène de régénération gère aussi les problèmes aux poumons, alors...

Mais on s'en cogne xD ! >< !


Il était une fois...

Bon. Comme j’ai une flemme intersidérale de réécrire TOUTE leur histoire, je vais faire un résumé. Du moins je vais essayer.

John Henri Fréderic Heishi, que nous appellerons John parce que, franchement, ses autres prénoms craignent, est né à Chicago, Illinois, USA,  en 1945. Ou 1946. On n’est pas sûr. Quoi qu’il en soit, le pauvre gosse fut adopté à la naissance par une famille de nippon, ce qui explique son nom. OUI. Enfin voilà, notre petit américain appris le japonais, le français, mais il parlait déjà l’américain, attendez ! Oui. Américain. PAS ANGLAIS. Enfin bref. Deux ans après avoir été adopté, ses « parents » reprirent un gosse, parce qu’ils n’avaient peur de rien. Une petite blondasse du nom d’Ysabelle.  Enfin voilà, ce fut le début de la fin ! Parce que la petite Ysabelle était CHOYEE, et que le petit brun, lui, était recalé à la deuxième place du classement, branche favoritisme. Et puis, à quatre ans, il fut envoyé dans en pension chez les jésuites, d’où il ne revenait que pour les weekends et les vacances, si il ne faisait pas de bêtises, et Dieu sait qu’il en faisait. Enfin voilà, il découvrit que mettre des clous dans les tongs des moines jésuites n’était pas une bonne idée, et que le fait d’avoir voulu le rendre plus proche de dieu n’était Pas un bon argument.

Après ces quoi, dix années de calvaire ? Non, plus, à mon avis. Ah non, c'est bien dix. Bref, John sortit enfin de cet endroit maudit, vive les blasphèmes, pour entrer au collège, puis à, attention, l’université ! Comme il était brillant, on l’envoya dans une grande école en Angleterre. Comme ses parents firent faillite, on le renvoya aux USA, où ses parents déménagèrent à New-York pour trouver du travail, et il les suivit. Bon, les tensions entre lui, sa sœur et ses parents étaient toujours énormes. Exemple ? Sa sœur avait comme cadeau une voiture alors qu’elle n’avait pas le permis et John, qui l’avait, recevait un ouvre-lettre. Et je ne plaisante même pas.

Mais ce n’est pas intéressant. En tout cas, lui prospéra, sécha ses cours pour aller au café, rejoint les blousons noirs, cassa des dents et des nez et des bras et des rotules, et découvrit que le fait de « mener une croisade » était un Bon argument auprès de son père.

Et puis ce fut l’engueulade de trop. Sa sœur, son père, et un peu sa mère aussi, tous. Il leurs dit «Yippie-Kay-yee, motherfuckers ! » et se tira d’ici. En fait non, il se tira juste, et puis le film d’où je tire cette réplique n’existait pas à l’époque, mais ce sera marrant pour vous, si vous lisez ce que je suis en train d’écrire x).

Enfin voilà, sur un coup de gueule, il s’engagea, lui et ses trois meilleurs potes, dans l’armée. Direction le Vietnam le 11 juillet 1965, un an après le début de la guerre.

Il combattit durant toute la guerre, en ressorti seul, peut-être en fait plus mort que vivant. En fait, pas tout à fait seul, mais. Son esprit, son identité, tout avait été déchiqueté par une haine métallique.

C’est durant la guerre notre « cher » Fliqpy, apparu, vous vous en doutez. Si vous voulez des détails, demandez-leurs.

Après la guerre, durant laquelle John était devenu ce qu’on appelle un « Fugazi », donc un fou, notre beau brun d’un mètre quatre-vingt-dix-huit retourna aux USA, où il fut très bien accueilli par les habitants qui n’avaient pas bougés leurs gros culs de toute la guerre, c’était à dire à coups d’insultes et de discrimination. John était un bon soldat, et son Colonel le considérait comme son fils. John aurait pu rester avec lui et sa femme, parce qu’elle faisait d’excellentes tartes aux pommes, mais il décida de retourner, autant en paix qu’on peut l’être avec un fou-furieux squatteur, voir ce qu’il n’appelait plus sa famille. Sa vraie famille, il l’avait enterrée lui-même dans les profondeurs de la jungle.

Évidemment, rien ne se passa bien, comme prévu. Son nippon de père le reniait, sa mère se taisait le regard bas et sa sœur… était toujours aussi con.

Tuer son père et sa sœur, il le fit.  Sa mère, il n’y arriva pas. Elle ne lui avait jamais rien fait, l’avait aidée en secret ; il n’avait jamais eu de problèmes avec elle. On dit qu’une mère est dieu dans les yeux de son enfant. Ce fut le cas. Pourtant, cette femme, brisée, se suicida quelques jours plus tard.

Bien évidemment, il fut arrêté, mais son Colonel de père, comme nous l’appellerons maintenant que l’autre est out, réussi tant bien que mal à lui sauver la mise. Lui et sa femme venait le voir à l’hôpital, c’était d’ailleurs les seules personnes qui comptaient pour lui. Et puis il passa un marché avec Fliqpy. Celui-ci se tient sage, et on passa de la camisole de force avec lanière à l'entrejambe empêchant de la glisser simplement  par le haut à un modèle sans. John fit ses adieux à ses « parents », enleva sa camisole après s'être déboité l'épaule de l'aventure et s’enfuit de l’asile. Direction le Vietnam. Puisque son pays l’avait rejeté, il irait vivre sur des cendres.

Il y passa quelques années, tout allait bien… Et puis les soviets le retrouvèrent, et se fut le début de toutes ces expériences. Ça lui déteignit les cheveux, les yeux, et fit des crocs à Fliqpy. On modifia ses gènes, et il obtenu tous ses pouvoirs.

L’URSS se cassa la gueule, et notre ami Johnny fut cryogénisé. Des années plus tard, en 2011 précisément, nos amis furent décongelés comme des bâtonnets de poissons pannés. Entre Fliqpy qui fit du mercenariat, et Johnny qui squatta un bahut du nom de Yusoki sans qu’on sache vraiment pourquoi, c’était pas vraiment la joie. Mais ça allait ! Notre brun-teint redevenait social, l’autre moins =/

Jusqu’au jour au l’internat ferma ses portes. Perdre sa maison une fois, c’est pas de bol. Deux fois, c'est chiant. Mais puisque un ne suffit pas et que deux c'est mesquin, John venait de perdre pour la troisième fois, non, la quatrième fois sa baraque !

Et puis, on le contacta à nouveau, Qui était-ce ? Quelqu'un de l'internat Yusoki ! Cette personne recréait un endroit pour eux. Comment ça, ils se demandaient si John et Fliqpy viendrait ? BIEN SÛR QU'ILS REVIENDRAIENT !
TERMINATOR POWA 8D !
HORS SUJET POWA 8D !
FAUX RÉSUME POWA 8D !
COMBO 8D !

Codage par Sunhae sur Libre Graph

_________________
Monster

Vas-y, cours. Je te laisse cinq minutes d'avance.




Sad but True


Dernière édition par John Heishi le Jeu 15 Aoû - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sakushi-world.forumactif.fr/
Damon S. Breaker
Élémentaire, mon cher Damon
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Re: Tu t'es servi du réglage Pop-corn ? Tu t'es servi du réglage Pop-corn. Il faut jamais se servir du réglage Pop-corn.   Jeu 18 Juil - 9:30


-j'utilise mon compte pour validosh, afin que le compte admin reste propre-

J'ai bien ris en lisant, t'es validée. xD
Tu peux aller te recenser ici, aller demander une chambre, et commencer à Rp ! Amuse toi bien parmi nous. ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tu t'es servi du réglage Pop-corn ? Tu t'es servi du réglage Pop-corn. Il faut jamais se servir du réglage Pop-corn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Distribution] Hors-Série : Premier arrivé, premier servi !
» À quoi ont servi les réformes économiques en Haïti ?
» Et sinon il y a des gratteux sur le forum ?
» Ce qui peut vous être servi...
» Spišský Hrad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyouki Junsei :: Admninistration :: Présentations :: Présentations validées-